L’angoisse de la balance

27 août 2006 at 9:41 (Défi santé)

Mon pèse-personne refuse toujours de me donner un chiffre plutôt qu’une lettre. J’ai peur de ma pesée de lundi. En plus d’avoir augmenté le sport (je fais maintenant plus que mes 4 points de sport recommandés par WW), vendredi soir, je n’ai pas compté mes points au souper sushis et hier soir, on soupait chez des amis. Pour vendredi, il me restait 16 points et pour hier soir, il m’en restait 22. Je ne pense pas les avoir dépassé.

Les deux soirs, je n’avais aucune culpabilité. Je n’ai pas fait d’excès, de toute façon. Aux sushis, j’ai mangé beaucoup de poisson seulement et j’ai commandé un rouleau végé pour accompagner mes quelques morceaux de makis. J’ai mangé deux seuls sushis. Pas d’alcool et beaucoup d’eau. Hier soir, j’ai mangé beaucoup de salade que j’avais préparé moi-même, donc la vinaigrette était légère et j’ai pris un seul tournedos. J’ai pris une mini pointe de jardinière et deux coupes de vin. Je ne pense pas que ce repas valait 22 points.

Reste que, à cause de mon gain de poids de la semaine dernière, j’angoisse de monter sur la balance. Rationnellement, je le sais que ce n’est pas grave si j’ai pris du poids. Je le sais que ce n’est pas du gras. Ça ne peut pas être du gras. Et je sais surtout que j’ai tout mon temps pour perdre tout ça. WW, ce n’est pas seulement un programme que j’ai envie de suivre pour quelques mois. C’est, en fait, un changement pour la vie de mon alimentation. Donc, rien ne presse.

Sauf qu’émotionnellement, voir un + sur la balance, quand je sais que je fais tout ce qu’il faut, c’est vraiment difficile…

Une journée à la fois. Même si j’angoisse jusqu’à demain, ça ne changera rien.

Publicités

Permalien 2 commentaires

Je m’épate!

25 août 2006 at 9:49 (Défi santé)

Ça fait une semaine et demie que j’ai commencé à faire de l’activité physique et même si certaines journées je n’avais pas envie du tout, je tiens bon. En fait, quand je n’ai pas le goût, je me dis que j’embarque sur le vélo et que j’arrête quand j’en peux plus. Ça donne de bons résultats parce que je ne me sens pas obligée de. Le plus dur, finalement, c’est de me changer et d’attacher mes souliers…

Permalien Laisser un commentaire

Semaine 10: Journal des activités

22 août 2006 at 7:02 (Journal des activités)

Mardi, 22.08.06

Redressement assis: 30 + 30 répétitions
Toucher-genou: 30 + 20 répétitions pour chaque bras
Toucher-talon: 30 + 20 répétitions pour chaque bras
Pompes: 30 + 30 répétitions
Marche rapide: 10 minutes
Vélo-pédalo: 3.6 km

Mercredi, 23.08.06

Redressement assis: 30 + 30 répétitions
Toucher-genou: 30 +30 répétitions pour chaque bras
Toucher-talon: 30 répétitions pour chaque bras
Pompes: 30 + 30 répétitions
Marche rapide: 2 X 10 minutes
Vélo-pédalo: 5 km

Jeudi, 24.08.06

Redressement assis: 30 répétitions
Toucher-genou: 30 répétitions pour chaque bras
Toucher-talon: 30 répétitions pour chaque bras
Pompes: 30 répétitions
Marche rapide: 10 minutes
Vélo-pédalo: 5 km

Vendredi, 25.08.06

Redressement assis: 30 répétitions
Toucher-genou: 30 répétitions pour chaque bras
Toucher-talon: 30 répétitions pour chaque bras
Pompes: 30 répétitions
Marche rapide: 10 minutes

Samedi, 26.08.06

Redressement assis: 30 répétitions
Toucher-genou: 30 répétitions pour chaque bras
Toucher-talon: 30 répétitions pour chaque bras
Pompes: 30 répétitions
Flexion des bras (biceps): 60 répétitions pour chaque bras
Flexion des bras (triceps): 30 répétitions pour chaque bras
Marche rapide: 15 minutes
Vélo-pédalo: 5 km

Permalien Laisser un commentaire

+ 2

21 août 2006 at 10:15 (Défi santé)

C’est ce que la balance a affiché quand je suis montée dessus. C’est à cause de l’activité physique, ça ne peut pas être autre chose. Je n’ai eu aucun écart et j’ai mangé presque tous mes points, tous les jours. Par contre, on le sait, la masse musculaire, c’est lourd.

N’empêche que c’est décourageant quand même sur le coup… Pour me « punir », j’ai mangé une pointe de pizza. Pas fort, pas fort…

Demain, on se relève. Là, je suis bien à genoux.

Permalien Laisser un commentaire

Ça fait 2 mois

21 août 2006 at 10:51 (Défi santé)

C’était le premier matin que je faisais mes activités physiques. La semaine dernière, je les faisais en revenant du boulot. Je ne déteste pas ça du tout, mais il faudra que je calcule mon temps davantage. Je m’en viens pas mal bonne, je trouve. D’ailleurs, tous les jours, à partir de demain, je veux venir écrire le journal de mes activités ici. Ça va me permettre de suivre plus facilement la progression parce que ma petite tête à un espace de stockage d’informations plutôt limitée! S’il y a des ajouts, je viendrai éditer.

J’ai très hâte de monter sur la balance ce soir. Je souhaite passer sous la barre des 30. Il y a 2 mois aujourd’hui que j’ai décidé que j’avais envie de vivre plus longtemps. Ça passe super vite!

Permalien Laisser un commentaire

À la baisse…

20 août 2006 at 7:53 (Défi santé)

Petit moment de moral à la baisse. C’est parce que ça fait trois semaines que j’espère que ma balance finira par afficher mon poids plutôt qu’un E parce que mon poids dépasse la capacité maximale de la machine. Elle va jusqu’à 330 lb. À ma dernière pesée, chez WW, je pesais 332. Avec l’ajout de l’activité physique dans mon quotidien, j’aurais espéré que…

Peut-être la semaine prochaine.

Permalien Un commentaire

Les constatations du jour

19 août 2006 at 4:15 (Vie de tous les jours)

  • Magasiner des sandales en août, c’est vraiment out!
  • Quand ta fille te fait une crise drette dans le stationnement pour absolument rien, vire de bord.
  • Faire de la discipline dans un centre d’achat avec cent grands-mères qui te regardent comme si t’étais la pire des bitch, c’est pas facile.
  • Quand tu magasines dans un magasin de sport avec un surplus de poids, tu te fais regarder.
  • Y’a des samedis plus agréables que d’autres…

Permalien 2 commentaires

De l’endurance physique

18 août 2006 at 10:46 (Défi santé)

Mardi, lorsque je me suis couchée par terre pour faire mes premiers redressements assis depuis plusieurs, plusieurs années, j’ai eu mal au dos. La position était inconfortable et surtout, après cinq redressements pénibles, je me suis relevée, de peine et de misère. Les cinq premières pompes ont été aussi pénibles. Dans ma tête, c’était alors clair que ça me prendrait des semaines prendre une rythme acceptable et augmenter le nombre pour que ça ait un impact sur ma forme. J’ai refait l’exercice plus tard dans la journée. Même chose. Après 5, c’était la mort de mes muscles ou de mon dos. Donc, 10 redressements et 10 pompes. J’étais contente. C’était mieux que la veille!

Mercredi, je me suis rendue à six à la fois. J’ai ajouté deux types de redressements assis, aussi. Donc, mine de rien, en changeant la position un tout p’tit peu, j’étais à 18 redressements à la fois. J’en ai fait 3 fois dans la journée. Pas mal, pas mal.

Hier, troisième journée de redressements et de pompes, je me suis rendue à 10, sans trop d’effort supplémentaire. J’en ai fait 3 fois dans la journée. Donc, si je calcule bien, j’en étais à 30 pompes et 90 redressements assis, pour une journée.

Ce matin, 12 X 3 types de redressements et 12 pompes. Je viens de refaire 12 pompes. Mon objectif est de réduire le nombre de fois que j’en fait, mais d’augmenter le nombre que je fais chaque fois. À la vitesse où j’augmente, ça ne devrait pas prendre trop longtemps, c’est super encourageant!

Et encore une fois, ce matin, je porte des pantalons que je ne pouvais pas attacher en juin dernier…

Permalien Laisser un commentaire

La réplique maternelle qui tue

17 août 2006 at 8:02 (Défi santé)

« Tu vas pas te priver comme ça toute ta vie! » – Ma mère.

Premièrement, je ne me prive pas. Je mange bien et je fais des choix, c’est différent. Ce n’est pas comme si elle n’était pas habituée à mes habitudes alimentaires qui sont à l’opposé des siennes! Je mangeais trop, oui, mais si je me compare à elle, je mangeais drôlement bien. Il y a des lunes que le brun a remplacé le blanc chez moi. Nos assiettes avaient, la plupart du temps, des légumes. Pas toujours en quantité suffisante, mais l’effort y était. Je ne sais même pas si elle sait que les fèves vertes, ça ne pousse pas en canne. Trop de pâtes, trop de pommes de terre, trop de riz, trop de viande et pas nécessairement les bons gras. Une fois qu’on sait ça, c’est facile de faire des choix. Je choisis de manger les portions que je mange et je planifie ma journée. Avant de faire entrer quelque chose dans ma bouche, je me demande si j’ai faim et s’il n’y aurait pas une alternative meilleure pour moi. J’ai repris le contrôle de mon alimentation. Je ne me prive pas.

Deuxièmement, oui, ce sera pour toute ma vie. Pendant 30 ans, je n’ai pas fait attention, ou si peu. Pendant 30 ans, j’ai laissé les choses aller. Même si je surveillais ce que je mange et l’activité physique que je fais pour les 30 prochaines années, ce ne serait pas bien grave. Ce serait juste normal.

J’ai l’impression qu’elle me rit dans la face. Pourquoi elle veut que je la tienne au courant si c’est pour ridiculiser mes choix? Elle se sent coupable parce que dans sa tête à elle, je suis une faible. Quand je lui dis, parfois, que je suis fatiguée, elle ne manque pas une occasion de me rappeler qu’à mon âge, elle travaillait cinquante heures par semaine. Et là, maintenant, moi, la faible, celle qui n’a aucune endurance (???), j’ai arrêté de fumer et j’ai repris mon alimentation en mains. Je sais qu’elle se sent coupable parce qu’elle aimerait donc y arriver. Sauf que je n’ai pas l’intention de payer. Elle a mille excuses pour ne pas arrêter de fumer, elle engraisse à vue d’oeil parce qu’elle mange ses émotions. Je ne dis rien, moi. Je respecte ses choix. Je ne lui demande pas de comprendre. Je lui demande seulement du respect.

Visiblement, elle ne m’accompagne pas très sainement dans cette belle aventure…

Permalien 2 commentaires

Un retour inattendu

17 août 2006 at 3:09 (À propos)

Mon premier journal en ligne, je l’ai eu en 1999. Je commençais ma relation avec mon amoureux actuel. C’est d’ailleurs lui qui m’avait aidé à tout mettre en place. J’ai fait partie de plusieurs communautés virtuelles et j’ai cotoyé plusieurs diaristes. Deux ans plus tard, les blogues (qui étaient alors utilisés principalement à des fins technologiques) ont tranquillement été utilisés par les diaristes poiur publier leurs écrits. C’était beaucoup plus simple que de coder à chaque fois qu’on voulait publier un mot! C’est à peu près à ce moment-là que j’ai arrêté. Il faudrait que je relise mon dernier billet pour me souvenir de la raison exacte parce qu’elle m’échappe…

Aujourd’hui, je reprends le clavier. En juin dernier, je me suis offert la santé en cadeau. J’ai envie que ce blogue devienne le journal de cette quête à la santé. Je suis obèse morbide et je ne veux pas mourir à 40 ans, le coeur baignant dans la graisse. Je trouve que c’est un bon sujet de blogue. Volubile de nature, je ne me gênerai pas pour déborder de mon sujet initial!

Je vous suggère de commencer par lire les trois pages dans le menu, à droite:

À ma santé!

Permalien 2 commentaires